Nso Foncha Nkem chef d'état major des forces armées de l'Ambazonie appelle la Guinée Equatoriale et le Tchad d'aller combattre Boko Haram dans le septentrion.

Après la proclamation échouée de leur indépendance le 1er octobre dernier, les partisans de Chief Julius Ayuk Tabe président autoproclamé de la république inexistante d’Ambazonie continus à proliférer des menaces à ceux qui sembleraient bien faire allégeance aux autorités camerounaise. Ayant sommé il y a quelques temps seulement  les parlementaires anglophones à quitter l’hemicycle, les « ambazoniens » par la voix cette fois de Nso Foncha Nkem chef d'etat mayor des forces armées de l'ambazonie interpellent la Guinée Equatoriale,et le Tchad .

« Selon les informations émanant de nos agents infiltrés, les militaires équato-guinéens et tchadiens sont bel et bien aux côtés de Paul Biya pour perpétrer un génocide en république d’Ambazonie... ». A ces propos, le general Nso Foncha Nkem demande à ces militaires d’aller combattre Boko Haram et Aboubakar Shekau dans le septentrion, nous renseigne lecourrierduCameroun.com.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur